Mon Road-trip dans l'Ouest Américain

04 septembre 2016

Préparatifs de ce road-trip dans l'Ouest Américain

Bonjour à tous fidèles lecteurs de mes blogs de voyages. Me voici reparti pour de nouvelles aventures...dans le pays de l'oncle Sam.

J'ai des fourmis dans les jambes à l'idée d'entamer ce périple de deux semaines dans l'Ouest américain. Le choix s'est fait assez rapidement après avoir vu le tarif des vols pour Los Angeles (LAX) depuis Lyon : Billet acheté, Lyon - Los Angeles via Montréal, 550€ avec Air Canada, départ 12h de Lyon arrivée 19h44 à Los Angeles.

Mon ESTA est accordée - l'équivalent du visa, une autorisation de fouler le sol américain, remplie en ligne et coûtant 14$ - ainsi que l'AVE, nouveau document en ligne permettant une entrée ou un transit par le Canada.

Je regarde un peu le tarif de location des motos pour faire une partie de la route 66, la "Mother Road", mais je déchante vite : quelque soit le prestataire il faut compter plus de 150€ par jour, Harley ou pas, ça paye environ trois jours de location de voiture : chez Alamo, je réserve une Toyota Corolla pour dix jours et un peu moins de 300€. Je commence une ébauche de road trip sur google Maps, 2925 km environ.

mon itinéraire west us

Mon Road-trip dans l'Ouest Américain se déroulera du 11 au 24 Septembre 2016, une boucle de L.A. à L.A. via le Joshua Tree NP, une portion de Route 66 jusqu'à Flagstaff, Le Grand Canyon, Monument Valley, Moab et le Arches NP, Bryce Canyon, Zion NP, Vegas et la Death Valley.

En prévision, passage par l'étape "rasage", pour faciliter les passages à l'immigration. J'ai rajeuni de 15 ans, me dit-on, j'espère que ça se passera bien aux douanes.

Derniers points à s'occuper ce dimanche, réserver le parking à l'aéroport de Lyon, paramétrer le blog et continuer d'envoyer des demandes d'hébergement aux couchsurfers habitant dans les villes qui jalonnent mon parcours.

Allé, plus qu'une semaine à attendre et l'aventure américaine pourra débuter.

 


11 septembre 2016

Here we go! USA j'arrive!

Dimanche 11 Septembre : J'ai pas choisi la date, ça tombe comme ça, le jour de la commémoration des 15 ans des attentats meurtriers. Anyway, j'arrive à me lever à 5h55 même si la nuit a été courte. Le temps de déjeuner et de préparer mes sandwiche pour mes casse-croûte de midi à l'aéroport de Lyon et ce soir à Montréal.

Je pars de Lozère vers 7h20 et file vers Charpal et Langogne, à travers quelques nappes de brouillard et un magnifique lever de soleil. Je trouve le parking P5 assez facilement après un peu moins de trois heures de route. J'enregistre mon bagage et passe la sécurité vers 11h et m'installe dans la salle d'embarquement. Je pique-nique là et peu de temps après monte à bord de l'avion, un Boeing 767-300 ER, de la compagnie Air Canada.

Départ à l'heure et service agréable avec des boissons quand on veut et un repas chaud servi dans la première heure et demie. Je regarde une paire de films avec une pause pour marcher un peu et essayer de dormir mais rien n'y fait. J'esaierai de dormir sur le prochain vol. Descente un peu chahutée et atterrissage tout en douceur après 7h50 de vol qui est vite passé finalement.

Je passe par l'immigration américaine, Homeland Security, pour faire mon transit vers les U.S.A..L'enregistrement se fait par une borne automatisée puis un agent vous tamponne le passeport avec un tampon américain. Je repère vite ma porte pour le vol suivant puisqu'elle se trouve juste à la sortie de la zone duty free que je traverse. 

Je me pose tout près à une table pour pique-niquer à nouveau mes sandwiches maison avec une "root beer" ou racinette, sorte de boisson gazeuse nord-américaine sucrée aux arômes de sassafras et de salsepareille, et autres extraits de plantes.

Je profite de l'internet gratuit et illimité dans cet aéroport et en profite pour commencer à rédiger mon premier billet de ce dimanche 11 Septembre. 

Embarquement à l'heure pour ce vol à destination de Los Angeles, dans un Airbus A320-200 bien équipé avec des écrans. J'essaie de dormir un peu sur ce second vol, par petits bouts. Je finis par regarder un film. On a même droit au coucher de soleil peu avant notre descente sur LA. Le vol aura duré guère plus de 5h30 et atterrira tout en douceur sur la piste de cet aéroport assez bondé à cette heure.

IMG_3817

Malgré le monde je peux récupérer mon bagage assez vite et suis un peu inquiet de voir que je n'ai pas eu à nouveau de contrôle d'immigration. Un gars du vol sur lequel j'étais m'explique que le contrôle fait par l'agent de Homeland Security à Montréal suffit.

Je prends une navette de l'aéroport pour rejoindre la station de bus en dehors de l'aéroport. Elle dessert tout un tas d'arrêts dans le parking longue durée et du coup j'arrive trop tard pour mon bus de 20h20. Un jeune couple rentrant de Londres me guide un peu pour le bus et m'indique où sortir sur Venice Boulevard.

Sur le chemin j'entends mes premières sirènes de police, vois mes premiers "hobos", clochards, couchés près des piliers des ponts d'autoroutes. Dans le bus la population est bigarrée, le chauffeur est indien, les passagers d'origine mexicaine, noire américaine ou asiatique. Une multiculturalité identique à celle ressentie dans la salle d'embarquement pour le vol.

Je remonte quelques dizaines de mètres pour attendre à mon arrêt et prends un bus 33 pour remonter Venice Bd jusqu'à la rue de mon couchsurfer. Je trouve assez facilement le 3734, Canfield avenue, dans Culver City, et attends patiemment en bas du petit condominium car ça ne répond pas à l'interphone.

Après une petite demi-heure d'attente un Letton arrive et me demande si je suis Fabien. Il est un couchsurfer présent chez Rocky en ce moment et me guide jusqu'à l'entrée de l'appartement. Je pose mes affaires et rencontre mon hôte à qui j'offre ma bouteille de vin que j'avais amené pour lui. Il l'ouvre et on déguste tous les trois le précieux breuvage qui a fait le voyage sans souci.

On discute un peu voyage et autres. On prend déjà acte que je retournerai chez lui pour les deux derniers jours, en plus il part en week-end à Seattle et doit prendre l'avion à 11h et se propose de m'amener à l'aéroport en même temps.

Je suis vanné car j'ai fait le tour de l'horloge. En effet, à minuit heure locale à LA, il est déjà 9h en France et vu que je m'étais levé à 6h ça fait le tour. Je mets pas bien longtemps à m'endormir vers minuit donc.

12 septembre 2016

De la Californie à l'Arizona : un paysage désertique et lunaire.

Lundi 12 Septembre :

Lever au son du voisin de derrière qui a un atelier de ferronnerie : meuleuses, marteaux et musique cumbia ça te met d'applomb direct. Je pouvais pas plus dormir de toutes façons, mon horloge biologique s'étant bien recalée à huit heures de sommeil avec un réveil à 8h du matin.

Je me lève tranquillement, rédige mon blog le temps que tout le monde émerge. Après la douche je retrouve Rocky et Erki qui déjeunent. Erki me propose un bol de porridge qu'il fait avec des sachets d'avoine tout prêts. On y rajoute du miel et des confitures que Rocky avait dans son placard.

Rocky file au boulot et moi je me prépare pour quitter l'appartement avec tout mon barda. Je descends au bas de la rue pour prendre le bus 33. Je suis salué par un homme en boubou, les cheveux longs et bouclés, jamaïcain peut-être, qui me met dans l'ambiance direct avec un "How are you brother?", "comment ça va mon frère?". Son voisin de siège, un noir américain âgé me gratifie lui aussi d'un serrage de main et d'un mot sympa.

Ces gars étaient vraiment cools, ils m'ont posé plein de question sur ce que j'allais faire ici, ou comment on vivait en France. Du coup la virée en bus a été rapide.

Je change de bus et me fais déposer un peu à l'extérieur de l'aéroport et rejoins à pied le loueur de voiture, Alamo. Comme j'ai fait un check-in en ligne je n'ai plus qu'à aller me servir dans le garage, les clés étant sur les véhicules. Ma Corolla est bien là mais elle est blanche et à un peu plus de kilomètres qu'un Dodge Dart qui m'a l'air ma foi confortable.

Je m'installe dans l'américaine et règle mon GPS sur la tablette pour être guidé en dehors de Los Angeles. La conduite automatique s'apprend vite et me voilà à conduire sur des interminables Interstates, genre de grandes autoroutes gratuites à six voies.

Je suis étonné par les paysages en dehors de L.A., c'est très rocheux et sec avec très peu de végétation, un paysage lunaire et beaucoup de zones désertiques. Je fais un arrêt près de Joshua Tree National Park pour voir à Pioneer Town si Pappy and Harriets est ouvert. C'est une véritable institution, un restaurant spécialisé dans la cuisine au barbecue dans un village fantôme auquel on accède par une magnifique petite route. Malheureusement ils n'ouvrent que le soir donc c'est mort.

IMG_3835

Au retour je m'arrête dans un Walmarts, grand supermarché, et achète de quoi pique-niquer et un pack d'eau. Je continue vers l'entrée du Parc National de Joshua Tree. J'en profite pour acheter mon pass annuel pour les parcs nationaux américains à 80$.

IMG_3864

Les paysages de ce parc sont époustouflants, semi-désertique et rempli de formations rocheuses de diverses couleurs et de ces fameux Joshua Trees - genre de yuccas en arbre - comme des milliers d'épouvantails au milieu.

IMG_3854

Je m'arrête près d'un amas rocheux près duquel il y a des tables de pique-nique et me pose un moment pour déjeuner. Il est déjà 16h, ça commençait à gargouiller sévère. Je me fais un premier repas américain avec au menu "corndog" - un hot dog sur un bâton entouré de pain au mais - chips de couenne de porc et un "donut", un vrai, avec le glaçage au sucre, le tout arrosé de Dr Pepper, genre de cola à la cerise, meilleur que le Coca.

IMG_3857

Je prends quelques photos et reprends la route jusqu'à un point de vue sur la vallée au sud du parc. On peut y voir la pollution qui remonte par les vents marins depuis L.A..

IMG_3876Je continue ensuite sur la route du parc et rejoins la route nationale à 29 Palms. Je dois continuer vers l'ouest en direction de Needles avant de remonter plein nord vers Bullhead City où m'attend mon hôte.

Heureusement que j'avais assez d'essence car un panneau indique "next services, 100 miles", prochains services (restos, stations services,...) à 160 km. Et en effet c'est la traversée d'un désert avec un route interminable et droite sur des dizaines de kilomètres comme on se l'imagine des États-Unis. Il y a très peu d'habitations seulement quelques trailers (caravanes) saupoudrées dans le désert avec leurs boîte à lettres allongées le long de la route.

IMG_3902

La lassitude et la fatigue me guette, je bois des gorgées de Dr Pepper et lutte contre l'assoupissement. Mon espoir revient lorsque j'aperçois à nouveau les lumières de la ville, le retour à la civilisation. Je m'arrête dans une station service et en profite pour appeler Eric mon hôte de ce soir. Je ne l'ai pas au bout du fil mais laisse un message.

IMG_3898

Je remets le GPS en route pour rejoindre la ville d'Eric. Le GPS m'amène dans une colline résidentielle qui n'est pas vraiment au bon endroit. J'ai Eric au téléphone et il me demande de le rejoindre sur la rue principale dans une station service. Je le suivrai ensuite jusqu'à chez lui. Sur la route on surplombe un peu la vallée au fond de laquelle on peut voir Laughlin, une ville avec quelques casinos très bien éclairés, à la façon de Las Vegas.

La maison d'Eric est un joli pavillon de plein pied dans un voisinage calme plutôt résidentiel. Il m'accueille sympathiquement et me propose de manger une part de pizza blanche au poulet mariné cuisiné par son père, délicieuse.

On discute un peu, j'apprends qu'il est ingénieur pour la ville, qu'il revient d'une semaine passée à camper dans le Grand Canyon, côté nord, avec sa copine. Elle parle italien et ils devraient partir ensemble en Mars prochain en vacances en Italie - pour son premier voyage en dehors des USA - une dizaine de jours entre Rome, les Cinque Terre et la Toscane.

Je finis par aller me coucher un peu avant minuit lesivé par cette première journée de plus de six cent kilomètres.

13 septembre 2016

Du désert à la montagne, par la route 66 historique

Mardi 13 Septembre :

Lever vers 7h en même temps qu'Eric. On se croise quelques instants avant qu'il ne parte au travail. Il me dit de faire à mon aise et de laisser ouvert en partant, qu'il reviendrait fermer un peu plus tard.

Je pars vers 8h30 et prends la direction de Oatman, ancienne ville minière, sur le tracé de la route 66 historique que je vais suivre en grande partie tout aujourd'hui. Après à peine 1 mile ou deux la route devient une grosse piste carrossable sur une bonne quinzaine de miles.

IMG_3918

Le paysage est toujours lunaire et la piste pas toujours très carrossable, mais la Dodge Dart à tenu le coup mais je suis sur la réserve car j'ai pas pensé à remettre de l'essence avant de partir. J'arrive donc à Oatman un peu avant 9h30 et l'endroit est encore calme, d'ailleurs la plupart des quelques boutiques aux frontons dignes de westerns sont encore fermées. Je trouve donc à me garer facilement après avoir slalomé entre les ânes.

IMG_3923

Je demande dans une boutique tout proche à une gentille dame d'âge mûr où je peux trouver de l'essence et elle propose de me dépanner, avec sa réserve personnelle, d'une paire de gallons (un peu moins de 8L, ça fera l'affaire.

Je vais donc me balader dans le village et entre dans quelques boutiques, achète quelques cartes postales puis vais mettre mon carburant dans le réservoir. Je croise un français qui est en fait guide chez West Forever, un tour-opérator qui organise des voyages sur la route 66 avec location de motos Harley Davidson. Il vient des bouches du Rhône, côté Alpilles. Il me dit qu'on risque de e croiser de nouveau car ils suivent à peu près le même itinéraire que moi avec les parcs nationaux du Sud de l'Utah.

IMG_3935

Je repars vers Kingman par une des seules portions de route 66 idéale pour des motards, sinueuse à souhait avec franchissement d'un col. Cette route est magnifique et les points de vue intéressants.

IMG_3944

Arrivé à Kingman je vais faire mon premier plein dans une station service où je me fais expliquer la méthode à suivre. Les deux gars sont super sympas et patients et je reste même un peu discuter avec eux.

Je repars sur la 66 vers Peach Springs. La route fait un arc de cercle avant de rejoindre Seligman et passe très près d'un des accès au Grand Canyon, dans une partie en réserve indienne où ce sont les "natifs", comme ils les appellent, qui servent de guides.

IMG_3964

On suit la ligne de chemin de fer sur laquelle circulent des trains porte-containers, empilés l'un sur l'autre, et dont la longueur totale dépasse le kilomètre, tracté et poussé par au moins trois génératrices. Je fais la course avec un de ces trains et une fois que j'ai assez d'avance je m'arrête sur le plateau à un endroit où je pourrai essayer de le photographier tout entier. Le champ de mon objectif ne suffira pas pour le faire rentrer sur un seul cliché.

IMG_4011

Un peu plus tard je fais une petite halte aux Canyon Caverns mais ne fais pas la visite car la prochaine était dans une demi-heure et que la gestion de ce site étant privée, je ne pouvais utiliser mon pass.

Je fais donc une étape pour manger, sur le bon conseil de Karen, mon hôte de ce soir, au Westside Lilo's café, encore une institution, tenu par une allemande qui fait des spécialités américaines et allemandes.

IMG_3984

D'ailleurs le restaurant en regorge, il semblerait que ce soit comme un pèlerinage pour tous les allemands passant par là. J'y commande mon tout premier burger, accompagné de frites maison et de coleslaw, la salade de choux et de carottes, et d'un grand thé glacé et d'une bière.

IMG_3993

C'est vraiment copieux et bon, je ne regrette pas. J'en profite pour demander, avant de partir, à ma serveuse où est ce que l'on pouvait voir des insignes Route 66 peints sur la route comme je n'en avait pas vu jusque là. Elle me dit de redescendre de quelques centaines de mètres où je pourrai en apercevoir.

IMG_4005

Je vais donc les photographier avant de reprendre la route vers Williams, porte d'entrée vers le Grand Canyon, bien qu'à presque 70 km. Je passe la localité d'Ash Fork mais file tout droit vers Williams où je me balade et demande où je peux faire du change. Rien dans ce village, il me faudra aller jusqu'à Flagstaff. Je me balade quand même et fais quelques emplettes dans ce village d'où part le grand canyon express - un train qui relie Williams à Grand Canyon Village - avant de repartir vers Flagstaff.

IMG_4025

Ici la température est plus clémente, autour de 22°C, et oui nous sommes maintenant à 6900 pieds d'altitude soit un peu plus de 2100m. Je file à la Wells Fargo, seule banque qui fait du change, et échange 210€ pour 215€ dollars seulement car le taux de change interne et les frais de change me rapprochent du 1 pour 1. Je prends sur moi, j'avais qu'à le faire à L.A..

Je reprends la route pour Ash Fork et le GPS me mène tout droit chez Karen. Elle m'accueille chaleureusement avec ses deux chiens Alfi et Buster, des genres de bouledogues chinois, et ses chats et son perroquet et deux perruches. C'est un peu l'arche de Noé mais c'est un pavillon cosy et dans une zone calme loin de la ville.

Elle me met à l'aise tout de suite et me sert une sangria avec des glaçons et nous discutons un bon moment de voyages et d'autres. Elle est vraiment très gentille et me donne plein de bons conseils pour ma visite de demain. Je suis claqué et vais me coucher tôt, vers dix heures.

14 septembre 2016

Une des merveilles du monde à ma portée : le Grand Canyon

Mercredi 14 Septembre :

Je me lève à l'aube, vers 6h, en même temps que Karen mais je reste dans ma chambre pour écrire puis poster le récit de ma journée de lundi.

Je suis vite attiré par l'odeur du café frais et des bagels grillés que je déguste tartinés de beurre de cacahuètes et de confiture bonne maman. Le café est bon et j'en rebois un mug. Karen me donne des cartes de l'Arizona et encore quelques bons conseils et je pars de chez elle, en la remerciant bien, vers 8h30.

Je fais une paires de haltes dans Ash Fork pour prendre quelques photos sur la route 66 historique. Je passe par Williams pour faire quelques courses au Safeway en utilisant le "coupon", la réduction, que m'a gentiment donné Karen.

Je reprends la route en direction du Grand Canyon et arrive là-bas vers 10h30. Je prends un peu peur en voyant tous ces hélicoptères qui font des vols dans le canyon pour de riches touristes (plus de 200$ le vol). Je ne trouve pas de place près du visitor center alors je décide de remonter vers l'Est pour m'arrêter aux divers points de vue possibles le long de la route.

IMG_4052

Mon premier se trouve quelques kilomètres plus loin et le premier contact visuel avec le Canyon est à couper le souffle. On se sent tout petit devant l'immensité de cette beauté géologique naturelle. Les formations géologiques de plusieurs centaines de millions d'années s'étalent devant mes yeux, aux couleurs ocres et rouges, en strates empilées, c'est juste magnifique.

IMG_4120

Et ce qui l'est encore plus c'est qu'à chaque arrêt on en prend un peu plus plein les yeux et on peut voir de nouvelles choses. Arrivé à Grandview point, d'où le panorama est toujours exceptionnel, je me lance sur le "trail" - sentier - qui descend dans le canyon.

IMG_4115

Je fais des haltes photo et m'arrête pique-niquer à l'ombre d'un pin. Je me prépare un sandwich et déguste une bière distillée à Williams, la Grand Canyon, pour marquer le coup.

IMG_4089

Je continue de descendre un peu plus dans le Canyon et suis témoin d'une scène assez cocasse : deux jeunes en train de pique-niquer en contrebas, au moment où je les surplombe depuis le sentier, le jeune homme offre sa bague de fillançailles à mademoiselle. Je les féliciterai sur le retour. J'ai été témoin de la demande en mariage de Marco à Patricia, australiens, qui a eu l'idée la plus charmante en faisant sa demande face au Grand Canyon (en bas sur la photo).

IMG_4104

La remontée fut un peu ardue mais ça va, c'était pas une très longue marche. Je repars vers le village et trouve à me garer près de l'hôtel El Tovar, mis en service en 1905 et tout en planches épaisses de pin, magnifique à l'intérieur. Je visite aussi la Hopi house, une maison traditionnelle des indiens Hopi, faite à la même époque qu'el Tovar, avec des pierres locales et des ouvriers indiens par une jeune architecte américaine. Elle abrite aujourd'hui une boutique de produits des natifs indiens.

IMG_4125

Je me lance sur le Rim Trail, le sentier qui longe le bord du canyon, en faisant une partie à pied et d'autres avec la navette en bus. Les points de vue sont époustouflants et on peu apercevoir alors au fond la rivière Colorado. Mon dernier arrêt sera pour voir le coucher du soleil donnant encore un peu plus de beauté à chaque centimètre de pierre touchée par les rayons orangés de l'astre solaire.

IMG_4209

Dans le bus retour, bondé comme un train Indien, je discute avec une retraitée de l'Ohio assise à côté de moi. On parle voyage et je lui explique le principe du couchsurfing qu'elle ne connaissait pas.

Je remonte à ma voiture dans l'obscurité et prends de nouveau la direction de l'Est pour rejoindre Desert Point, le point de vue le plus à l'Est du canyon. Je manque percuter un cerf sur le chemin, comme quoi des fois les panneaux d'avertissement ne sont pas vains.

Je gare ma voiture sur le parking quasi vide. Je ne serai pas le seul à dormir ici ce soir : une paire de voitures et une paire de camping-cars sont aussi là. Je vais voir de nuit à quoi ressemble le point de vue puis m'installe confortablement dans ma voiture pour dormir après avoir écrit un peu du blog.
Je prends mon sac de couchage après avoir dormi de 22h à minuit car ça commence à cailler sévère, dans les 10°C.


15 septembre 2016

Du grand canyon à Moab par Antelope Canyon et Monument Valley.

Jeudi 15 Septembre :

J'emmerge vers 5h du matin et pousse encore un peu jusqu'à 5h30. Je sors ensuite pour rejoindre le point de vue de Desert Point pour le lever du soleil. Pas mal de gens arrivent pour le voir et, au moment où le soleil pointe le bout de son nez, on est une bonne trentaine sur place pour assister à l'évènement. Le soleil se lève dans le prolongement du canyon du coup ce sont plutôt les montagnes alentours, frappées par la lumière, qui méritent d'être photographiées.

IMG_4270

Je reprends la route vers 6h30 et prends la direction de Page, à la frontière entre l'Arizona et l'Utah. Je fais quelques arrêts pour des photos et rejoins le Horseshoe Bend, un endroit où la rivière Colorado fait un virage de 270° en forme de fer à cheval, d'où le nom. Il y a déjà pas mal de visiteurs qui font la petite boucle de deux kilomètres pour aller voir cette merveille naturelle.

IMG_4326

C'est en effet un beau site que l'on surplombe avec une rivière et des abords bien verts ce qui détonne dans ce paysage désertique aux tons ocres et rouge. Au retour je passe par une station essence pour remettre un peu de carburant et file vers l'est en direction de l'Antelope Canyon tout proche.

Je passe à plusieurs de ses entrées et finit par trouver un endroit où il ne me faudra attendre que deux heures, jusqu'à 11h20, pour avoir un "tour", une visite, du canyon. Nous partons en petit groupe jusqu'à l'entrée du canyon où se massent à la fois ceux qui ont réservé et ceux comme moi qui ne l'ont pas fait. On attend presque 45 minutes afin de pénétrer dans le canyon.

IMG_4347

IMG_4364

Pendant ce temps je sympathise avec un couple d'Italiens avec qui je discute un bon moment. Ils s'appellent Piera et Simone et ils font aussi un road trip. Ils étaient deux jours plus tôt à Yellowstone et ont pu visiter que la moitié du parc car il neigeait. Et là on attend au milieu du désert, sous 35°C, de rentrer dans le canyon. La descente se fait par un escalier assez raide mais une fois à l'intérieur l'attente en valait la peine.

IMG_4430

Le grès à été érodé en de nombreux endroits pour donner des formes en vague aux coloris orange, jaune, rose à violet en fonction de comment rentre la lumière dans le canyon. À chaque mètre ce sont de nouvelles formes et beautés à découvrir. J'ai du prendre une cinquantaine de photos au moins.

IMG_4458

IMG_4472

Au moment de repartir les italiens me laissent leurs coordonnées au cas où je viendrai faire un tour dans les Abruzzes. Je reprends la route vers Monument Valley. Je m'arrête en route à Kayenta, au Los Amigos Café, encore une institution, où on peut déguster un des meilleurs Navajo Taco. La recette Mexicaine a été un peu adaptée et est toujours composée d'un pain frit, avec des haricots rouges cuisinés avec de la viande hachée, des oignons, du cheddar râpé, de la salade.

IMG_4499

L'équipe du restaurant est très sympathique et me laisse charger un peu mon téléphone. Il est presque déjà 16h. Je ne regrette pas de m'être arrêté ici. C'est vraiment copieux et délicieux et ça me cale pour la suite de la route.

Je passe à côté de Monument Valley mais ne fait que prendre des photos sans rentrer dans le parc car on voit la plupart des collines depuis la route. Le paysage change vite dans l'Utah et très vite le désert sec et ocre et orangé laisse place aux pierres et la terre rouge.

Il y a quelques travaux sur la route mais j'arrive juste après le coucher de soleil à Moab où je peine un peu à trouver le camping. On m'amène à mon chalet en bois où je pose mes affaires et m'installe tranquillement. Je pars faire des courses pour ce soir mais le magasin va fermer donc je fais vite. J'avais oublié qu'en traversant d'un état à l'autre je devais changer d'heure. Il est donc déjà 10h.

Je vais me poser à la table devant mon chalet où des campeurs se sont installés. Je discute un peu avec eux avant d'aller me coucher vers 23h.

16 septembre 2016

Arches National Park et Canyonlands National Park : journée autour de Moab

Vendredi 16 Septembre :

Je me lève juste avant le réveil vers 7h et file vers l'entrée de Arches National Park. Grâce à mon pass j'ai la possibilité de prendre une voie réservée donc plus rapide. Je grimpe sur le plateau et m'arrête à un premier point de vue puis prends quelques photos et continue ma route jusqu'au balanced rock, un rocher posé en équilibre sur une tour en grès plus faible qui finira tôt ou tard par s'effondrer.

IMG_4562

Un peu plus loin je pars faire la balade autour de la Double Arch et la contourne pour la voir dans son entier. C'est une petite balade sympa qui permet de revenir au parking par un sentier primitif, un peu moins carrossable mais très calme et avec de beaux points de vue.

IMG_4582

Je continue vers un autre parking d'où on peut partir faire une petite randonnée vers la "Délicate Arch", une arche visible de la route si on le souhaite mais je préfère la marche de 5 km aller retour pour s'en approcher de plus près. Il fait déjà bien chaud et l'ascension est peu ombragée. On passe sur une grande masse rocheuse puis on finit par faire le tour d'un rocher par une faille bien plate qui fait comme un chemin pour enfin arriver tout près de l'Arche.

IMG_4607

Des gens s'y avancent pour prendre des photos, moi je choisi de l'immortaliser entre deux visiteurs quand elle est libre. Je me pose un peu avant de faire la marche dans l'autre sens. Je suis obligé d'allumer un peu la climatisation quand je reviens à la voiture car c'est le fournaise. Je la laisse tourner un peu et déguste ma deuxième moitié de bagel, un peu sec, avec du beurre de cacahuètes avec morceaux.

Après cette petite randonnée je file jusqu'au bout de la route du parc. Il est vers les 15h et il fait bien chaud mais je m'attaque à une autre randonnée dans laquelle on peut voir quelques une des plus belles arches du parc.

Le début de la balade de fait en partie à l'ombre car les grands rochers sur la gauche cachent efficacement soleil. Je pars pour environ 5,5 miles aller retour en passant devant la célèbre Landscape Arch, longue de près de 90m, semblant suspendue dans le vide de manière fragile. Elle est un peu à contre jour mais j'arrive à prendre quelques jolies photos.

IMG_4636

Je continue vers Double O Arch, avec des sections un peu moins ombragées et plus soutenues, avec un peu d'escalade et des parties sur la cime d'un rocher.

IMG_4652

La double O Arch est sympathique avec une arche plus petite surplombée par une autre plus grande. Je suis content de ma belle balade mais j'en ai un peu plein les jambes.

IMG_4670

Je reprends la voiture et sors du parc vers 17h et prends la direction de Canyonlands National Park pour le coucher du soleil. Je reste sur la route panoramique principale et m'arrête à différents points de vue sur le canyon.

IMG_4702

On le voit de par en dessus et on peu voir la route blanche, une piste carrossable qui court dans le canyon sur près de 100 miles et dont les utilisateurs doivent prendre un permis spécial permettant aussi de camper dans le canyon.

IMG_4729

IMG_4713

Je me pose sur leur côté pour le coucher du soleil prends quelques photos repars vers Moab.

IMG_4735

J'essaie de contacter Éric, le gars que j'avais rencontré au Vietnam mais je n'arrive pas à le joindre. Je m'arrête à Wendy's, une chaîne de restaurants de burgers traditionnels. J'en prends un à emporter et retourne au Lazy lizards.

Je me pose à la table devant l'entrée. En effet celle d'hier était occupée par une équipe de VTT-tistes qui ont loué les trois chalets près de ma tente. Je traîne un peu puis vais me coucher assez tôt.

17 septembre 2016

En route pour Bryce Canyon National Park et Zion NP

Samedi 17 Septembre :

Lever à peu près en même temps que les cyclistes. Bonne douche puis je plie bagage et file en ville pour faire mon premier petit déjeuner dans un "dinner" dans Moab. Il y a déjà du monde mais je trouve à me placer facilement. J'ai droit à mon café servi de suite et à volonté.

Un tas de gens dégustent des plats gargantuesques dans la carte très fournie. Moi je reste très continental sucré et commande des pancakes et un milkshake à la fraise. Une fois servi je beurre mes pancakes et les recouvre de sirop d'érable, un vrai délice. Et puis ça cale bien quand même.

IMG_4779

Je repars vers 8h50 et prends la direction de Bryce Canyon National Park. Je traverse un tas de paysages différents très changeants au fil des kilomètres.

IMG_4800

Après avoir pris un bout d'interstate je retrouve une route plus accidentée mais jolie mais ce qui me déprime le plus c'est le panneau avec les kilomètres jusqu'au parc, plus de 110 miles à parcourir encore.

On passe par des zones légèrement arborées, des zones désertiques au paysage lunaire, et des canyons au grès rouge vif. Je prends quelques photos dans l'un d'eux.

IMG_4808

Je fais une pause pour manger un peu avant l'entrée dans pizzeria ou je prends un délicieux calzone et des beignets d'oignons (onion rings).

Je finis par arriver à l'entrée de Bryce un peu avant 14h, montre mon pass et suis la route pour voir les différents points de vue. Tout est découpé, en tourelles blanches à rouges, c'est magnifique.

IMG_4841

Pas de randonnée aujourd'hui, le chemin le plus intéressant suivant le long de la cime, quelques dizaines de mètres en dessous, dans le canyon. Je profite des différentes vues et prends la route pour Zion qui est beaucoup moins loin.

IMG_4879

J'y suis vers le coucher de soleil après avoir descendu de plusieurs centaines de mètres en arrivant par l'entrée Est. Je gare la voiture et monte dans une navette qui remonte dans le canyon (les voitures y sont interdites). Je suis seul avec une équipe anglaise sport co. Le temps de faire les trente minutes de bus jusqu'en haut du canyon l'obscurité est presque complète.

On a la chance d'apercevoir des biches et daims, ainsi que des dindes sauvages, bloquant la route. Au retour j'essaie de descendre la vallée pour votre s'il y a des logements de disponible. Tout est booké, du camping aux motels et divers hôtels. Je remonte donc me poser sur le parking après avoir acheté des cookies maison dans une pâtisserie.

Je me déplace un peu plus tard après avoir appris que des agents du parc avaient demandé à certains de partir dans un autre parking. Je me pose au bord de la route, dîne sur le pouce et vais me coucher. Je n'aurai pas guère besoin du sac de couchage car il fait plus de 20°C.

Posté par Fafou48 à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

18 septembre 2016

Randonnée dans Zion National Park puis cap sur Las Vegas

Dimanche 18 Septembre :

Lever vers 7h, j'ai assez bien dormi et ne me suis pas fait virer par un agent. Je file prendre une navette déjà bien remplie malgré l'heure matinale. Je discute un bon moment avec un jeune dans le bus et descends au même endroit que lui. Je pensais partir pour une marche tranquille puis je me suis décidé à faire un peu de dénivelé positif.

IMG_4943

Je monte jusqu'au scout point, une marche de près de 45 minutes passant à flanc de falaise. Elle débouche sur un point de vue duquel on peut partir faire l'ascension de l'Angels Landing, une balade pas pour tout le monde avec des chaînes tout le long pour pas tomber dans le précipice. Je me sens pas trop de m'engager sur ce chemin et continue de grimper un peu plus haut.

IMG_4959

Je fais une centaine de mètres de dénivelé de plus jusqu'à deux beaux points de vue puis redescends vers le navette.

IMG_4965

Je la prends pour rejoindre The weeping wall, le mur qui pleure, où des sources sortent directement des strates du mur où poussent coup des fougères, orchidées ou autre en jardins suspendus.

Je continue en navette jusqu'à la fin pour rejoindre à pied les "narrows", l'endroit où la vallée se resserre et où le gens continuent à pied directement dans le rivière, la plupart avec des chaussures de location. Je retourne ensuite vers la navette et reviens à ma voiture.

IMG_5013

Je passe par la pâtisserie d'hier pour acheter quelques autres cookies et file vers Las Vegas. Très vite je passe d'une vingtaine de degrés à 40°C à l'approche de Vegas qui siège au milieu du désert. Quand j'arrive là-bas je n'arrive pas à joindre mon couchsurfer mais repère où il vit.

Je vais dans une laverie où je demande si je peux faire charger mon portable qui est mort et attends d'avoir des nouvelles de mon hôte. J'en profite pour faire une lessive à mi-chemin de mon voyage, comme ça je serai tranquille pour la fin du voyage.

Vers 19h j'arrive enfin à le contacter et il me donne le code pour rentrer dans la résidence. Je me gare et descends mes affaires chez lui. Il a un gars du Kazaghstan et deux filles russes qui dormiront ici ce soir, soit quatre personnes dans le salon d'un appartement.

Je mets ma tablette et mon portable en charge et me pose un peu. Plus tard Ryan doit sortir en ville et nous partons en ville. Je dépose les jeunes filles russes chez des amis où elles vont probablement faire la fête et file me garer dans un parking à moins d'un mile du Strip, Las Vegas Boulevard, là où se trouvent la plupart des plus grands casinos.

IMG_5039

Je m'arrête d'abord dans une pizzeria où je suis le seul client et déguste une très bonne pizza au pesto et au poulet. Je me mets en marche vers le Strip qui est bien plus loin que ce qu'on peut imaginer. On voit les lumières de loin mais on s'approche doucement.

IMG_5050

Une fois sur le Las Vegas Bd j'avance avec le flot de touristes passant devant les enseignes de casino les plus fameuses qu'on a vu dans les films : Le Bellagio, Le Paris, Le Venetian, The Mirage, The Ceasars Palace - celui de Céline Dion, toujours à l'affiche - et bien d'autres.

IMG_5059

Je vais jusque devant le Bellagio où j'assiste à une partie du spectacle des jets d'eau qui dure trois minutes toutes les demi-heures. C'est magique et puissant à la fois, les jets les plus hauts ressemblant à de vrais geysers.

IMG_5058

Je reprends ensuite ma marche à pied pour rejoindre la voiture que je retrouve vers minuit. Je serai donc pas trop en retard chez mon hôte. Je rencontre le Kazake juste après m'être couché et en ce qui concerne les jeunes russes elles ne rentreront pas. Je me crashe sur le canapé et m'endors vers 1h.

19 septembre 2016

Autour de Las Vegas : du calme de la Valley of Fire à l'agitation de Downtown Las Vegas

Lundi 19 Septembre :

J'emmerge vers 8h30. Ryan n'est pas encore levé et le kazake lui est déjà sous la douche. Je prépare mes affaires car je ne resterai qu'une seule nuit, Ryan accueillant trois nouvelles personnes. Une fois parti je dépose Emil le kazake à la sortie la ville pour qu'il fasse du stop vers Los Angeles.

Moi je prends la direction du Nord avec l'idée de rejoindre le Valley of Fire State Park. Je m'arrête prendre un peu d'essence et déjeuner dans une station service qui a un resto et de machines à sous. Je déguste mes pancakes et embarque un "slim jim" - saucisse sèche au boeuf, l'encas de base des américains sur la route - et un morceau de beef jerky épicé au teryaki pour grignoter dans la voiture.

Le parc est un parc d'État et pas national du coup mon pass ne marche pas ici. Cela dit les droits d'entrée ne sont que de 10$ donc ça va. Ce parc tient bien son nom car c'est littéralement la vallée du feu, il doit faire dans les 41°C et je suis obligé de rouler avec la clim.

IMG_5078

IMG_5117

 

Le nom vient en fait de la couleur rouge feu du grès, semblé sorti du désert à cet endroit. Une des caractéristiques de ces formations géologiques est qu'on en trouve en forme de ruche (bee-hive) naturelle, la ressemblance est frappante.

IMG_5080

L'autre intérêt de ce parc ce sont les pétroglyphes que l'ont trouve sur les parois rocheuses.

IMG_5106

Beaucoup de motifs différents sont présents à la fois à l'endroit où ils ont mis des escaliers pour se rapprocher ainsi que sur les autres parois si l'on se balade un peu en plein cagnard.

IMG_5152

Passé ce parc qui était ma foi intéressant, on rejoint la route qui suit les détours du lac Mead. On aperçoit lac, très bas à cette époque, de temps à autres, de plus en plus lorsque l'on s'approche du barrage, le Hoover Dam. Celui-ci est assez impressionnant et si on veut le voir de près il faut se garer à un parking payant à 10$. Je me gare un peu plus haut et prends quelques photos de là.

IMG_5177

IMG_5178

Je reste un peu à la voiture le temps d'utiliser Internet pour chercher une chambre pour ce soir. J'en trouve une dans Downtown Las Vegas, au Golden Nugget hôtel et casino pour 40€ la nuit. Je réserve tout de suite et rentre l'adresse dans le GPS et suis les indications dans le trafic assez dense de cette fin de journée. J'arrive un peu après 18h et gare la voiture dans le parking à étage.

Je descends au lobby de l'hôtel récupère ma carte. Je suis au 11e étage. La chambre est sympa avec deux lits Queen size et une TV écran plat assez grande, tout le nécessaire de douche avec des produits d'une marque cosmétique locale.

Je me pose un peu avant de me jeter dans le bain de foule que représente Frémont Street. Pour ce faire je commence d'abord par traverser casino de mon hôtel. Çà jour du craps, du poker, du blackjack et de nombreuses machines à sous, quasiment toutes virtuelles, dans pièces qui tombent quand on gagne mais juste du crédit virtuel qui s'ajoute.

IMG_5239

La partie de la Frémont Street où se trouve mon hôtel est la partie où elle est recouverte par une immense voûte sur laquelle des milliers leds font un écran géant. Et au dessus des gens, huit tyroliennes, 4 assises et 4 allongées pour voler au dessus de la rue pour quelques 50$, ça s'appelle la Frémont Street experience.

IMG_5215

Les néons ici sont beaucoup plus vintage que sur le Strip mais il y a au moins autant de monde qui se balade entre les bars, les concerts, les gens déguisés - de Spiderman à Elvis en passant par des jeunes filles aux corps et aux seins peints, juste en petite culotte, en même temps il fait encore 30°C - et les casinos tout le long de la rue.

IMG_5201

Je descends un peu plus bas dans une partie plus calme et m'arrête dans un restaurant de burgers, pas trop chers pour l'endroit. Je déguste mon burger puis retourne dans la rue. J'erre sans réel but et me laisse porter par l'ambiance. J'achète quatre conneries dans un petit magasin de souvenirs fabriqués en Chine pour la plupart.

Je vais jouer quelques dollars dans des machines qui sont au penny, au centime, mais que l'on doit jouer quarante par quarante. Je m'y laisse pas piéger et préfère regarder les autres jouer.

À un moment vais au Binions de l'autre côté de la rue et trouve un ticket qu'ils donnent après avoir joué un peu, sur la machine à sous, qui donne droit à aller prendre une photo à côté d'un pyramide de 1 million de dollars. Je récupère ma photo un peu plus tard et retourne dans la rue ou certains concerts sont terminés et où les bars ont trouvé la parade pour attirer des clients avec leurs serveuses en bikini qui dansent direct sur le bar.

Je me ramasse après avoir fait une photo avec deux filles dénudées pour le fun et suis dans ma chambre vers minuit. J'en ai eu plein les yeux aujourd'hui, du calme du canyon à l'agitation de la Frémont Street. Je peux dormir du soleil du juste.

20 septembre 2016

De Las Vegas au Parc National de Yosemite en passant par la Death Valley.

Mardi 20 Septembre :

Je me lève vers huit heures et prépare mon départ. Je récupère ma voiture et prends l'avenue Charleston qui file droit vers l'ouest.

Je m'arrête pour le petit déjeuner dans une boutique de donuts - "Real Donuts" sur Charleston Avenue - et en teste une paire avec un thé puis commande une demi-douzaine au tarif intéressant de 5$ pour en avoir pour mes prochains repas et petit déjeuners.

Je suis sur la route à nouveau vers 11h et prends la direction de la Death Valley. Je m'arrête faire la boucle panoramique du Red Rock Canyon National Park. Ce parc fait penser à celui de Valley of Fire sauf qu'il est national. Il y a une petite boucle à faire en voiture et on retrouve l'effet arc en ciel dans le paysage avec des strates de roches de différentes couleurs selon leur époque géologique.

IMG_5356

Je continue ma route vers la Death Valley. Je prends une route pour rejoindre un point de vue au dessus de la vallée qui s'appelle Dante's View. Le détour de 35 km aller retour en vaut la peine car la vue au dessus de la Valley, qui est sous le niveau de la mer de 86m, est à couper le souffle. On voit des zones de lacs salés asséchés d'un blanc virginal entourés de montagnes ocres à orange ou basaltiques noires.

IMG_5401

Je reste un moment et prends des photos avant de reprendre le tour pour descendre progressivement dans la vallée. Je fais quelques arrêts aux différents points de vue et passe par le visitor center près du niveau de la mer, au milieu de la vallée.

IMG_5417

À la vue du plan je décide d'aller voir le salin au fond de la vallée, en dessous duquel j'étais lorsque je le trouvais à la Dante's View.

Ce salin s'appelle badwater et on peut accéder à pied jusqu'au milieu de l'étendue salée en marchant 200m. Il fait toujours très chaud, plus de 41°C, du coup je prends quelques photos depuis l'entrée près de petites étendues d'eau salée pas encore évaporée.

Je pars ensuite vers le nord pour rejoindre les white Sand dunes, les dunes de sable blanc, qui se trouvent sur la route en direction de Lone Pine. Il fait un fort vent et des nuages descendent dans la vallée qui est toute voilée avec le sable qui vole dans les airs.

IMG_5470

Ces dunes ont l'air de jaillir du sol au milieu d'un champ de cailloux et sont aussi belles que celles du désert du Sahara. De plus le vent qui les balaye en ce moment rajoute une touche orientale à ce paysage.

IMG_5474

Après une série de photos je reprends la route en direction Lone Pine. J'y arrive après le coucher de soleil et commence à regarder pour des motels ou autres pour me loger mais tout est complet. À Big Pine je demande au seul où il semble y avoir de la disponibilité, et la gérante m'annonce un peu plus de 120$.

Je décide de m'arrêter pour manger dans un dinner qui fait des spécialités mexicaines et commande un Taco à la morue et une bonne bière fraîche de la région, la Sierra Nevada Pale Ale.

Je décide donc de continuer vers le nord car maintenant si je décidais de changer direction il me faudrait repasser par la même route. Je commence à fatiguer pas mal après près de 600 km et plus de 9h de conduite. Je fais une pause dans une aire et pousse jusqu'à l'entrée du parc national de Yosemite où je gare ma voiture pour dormir.

Il est pas loin de minuit lorsque je m'endors dans mon duvet, la nuit va être fraîche à près de 3000 m d'altitude au col de Tioga.

21 septembre 2016

De Yosemite National Park à Ventura sur la côte Pacifique

Mercredi 21 Septembre :

Lever vers 7h malgré la fraîcheur présente dans l'habitacle de la voiture. Après m'être présenté à l'entrée du parc, j'entame ma descente vers la Yosemite Valley. Il fait 4°C ici, à près de 3000m d'altitude. Une belle lumière de lever de soleil, malgré un temps couvert et pluvieux, me permettent de faire de jolis clichés.

IMG_5519

Tout est forêt et petites rivières et étangs, ça change du désert d'hier. Je m'arrête pour prendre quelques photos près de jolis lacs.

IMG_5530

À mi chemin il y a une station service / boutique qui fait du café. Je m'en prends un gobelet et m'arrête à l'entrée de la Yosemite Valley pour prendre mon petit déjeuner près de la rivière. Il fait quelques gouttes de pluie mais je suis à couvert sous les arbres.

Un peu plus tard je me gare dans le fond de la vallée et vais me balader un peu à pied vers les début de chemins de randonnée qui rejoignent des cascades. Je fais quelques kilomètres sans m'engager dans de plus longues marches et retourne à l'automobile pour prendre la direction du sud. En effet il faut que je me rapproche de la côte pour pouvoir rendre ma voiture de location demain à midi à l'aéroport de Los Angeles.

IMG_5559

Je passe rapidement de la forêt et de l'altitude à la plaine. Plus au sud, vers Fresno, je prends la direction de l'ouest puis à Kerman m'arrête pour manger un bout dans un restaurant de Taco, une petite chaîne, et commande un plat de trois tacos au bœuf et une limonade Mexicaine faite maison.

Ensuite je pars plein sud et traverse des zones agricoles de grandes cultures, arboricoles - pommes, grenades, pistaches - viticoles. Des millions d'hectares cultivés contrastant à nouveau avec les zones désertiques des derniers jours.

IMG_5581

J'emprunte ensuite une portion d'interstate 5 puis repars vers l'ouest en direction de Maricopa, un nom exotique qui en fait cache une petite cité pétrolière, avec des puits de divers états mécaniques. L'essence y est pourtant encore plus chère qu'ailleurs.

IMG_5592

J'en mets un peu histoire de pas tomber en rade puis me dirige vers la côte pour rejoindre Ventura. Pour ce faire je traverse le massif des montagnes de Los Padres National Forest, en mode spéciale, course de côte, à la poursuite du soleil couchant, mais la voiture automatique c'est pas le top pour cet usage. Le seul point de vue étant fermé j'arrive dans Ventura de nuit.

Je me mets à la recherche d'un motel pour y passer la nuit et ils sont tous à peu près au même prix, dans les 60$, du coup je me pose au Roadway inn. Le confort est correct : lit Queen size, grande TV, accessoires de toilette et même un petit canapé.

Je pars me chercher à manger dans un Carl's Jr, une des marques de burgers que j'avais pas encore essayé. Je prends un menu pour moins de 5$ et déguste ça devant la télé. Je rédige un peu du blog car j'ai pas mal de retard et le wifi est correct.
Je vais me coucher vers minuit après avoir revu une partie de Forrest Gump en VO.

22 septembre 2016

Fin de mon road-trip et farniente à Santa Monica et Venice Beach

Jeudi 22 Septembre :

Debout vers 8h, avant le réveil, je file vers Los Angeles par la Pacific Coast Highway 1. Je m'arrête à l'entrée de Malibu prendre quelques photos sur la plage, avec les cabanes des surveillants de baignade comme dans la série télévisée Alerte à Malibu.

IMG_5615

IMG_5620

IMG_5628

IMG_5630

Je continue vers l'est et passe devant l'Université Pepperdine de Malibu où la prairie a été parsemée de plus de trois mille drapeaux, un pour chaque victime des attentats du 11 Septembre 2001.

IMG_5634

Je me retrouve un peu plus loin coincé dans un bouchon de plus de 10km. On roule au pas. Mon GPS m'annonce tente minutes de retard et une heure d'arrivée à l'aéroport de Los Angeles quelques minutes avant midi, heure à laquelle je dois rendre ma voiture de location.

J'arrive en effet juste à l'heure après avoir remis le réservoir juste au plein comme prévu dans le contrat. Je laisse la voiture et récupère toutes mes affaires après avoir pris une photo du compteur de la Dodge D'art résumant mon road-trip : 4863km et 71h50 de route cumulés sur dix jours, la petite incursion plus au nord non prévue initialement au programme porte ma moyenne kilométrique journalière à 480 km par jour.

IMG_5642

Le coût total de ce périple avoisine les 500€ : 290 de location et environ 210 de carburant, avec un moyenne de 7,5L au 100 km et un litre d'essence à 0,55€.

Je prends tout mon barda et entre dans la navette qui rejoint l'aéroport. Le chauffeur me laisse à un endroit où je peux prendre le Big Blue Bus, ligne directe pour Santa Monica. Je descends à 4th Street, à quatre blocs du Santa Monica Pier, la jetée, point final de la route 66. Je prends une photo du panneau de fin de la route.

IMG_5649

L'endroit est très fréquenté. On se balade sur la jetée en bois, non fumeuse, jusqu'au bout, passant devant pléthore de restaurants et de petits stands de souvenirs de L.A. ou de la route 66, d'artistes de rue et des centaines de badauds venus flâner. Du bout de la jetée je peux voir une otarie en contrebas venue saluer les touristes.

IMG_5666

Je m'installe un peu plus tard à une table, les lanières de mon sac à dos commençant franchement à m'attaquer les épaules et le dos endolori. Je commande une pizza généreuse au chorizo à la saucisse maison à la pâte épaisse.

Je vais ensuite attraper un bus pour Venice Beach sur le boulevard et arrive à destination vers 15h. Le Front de mer est comme je me l'imaginais avec des vélos, des artistes de rue, des skaters et des touristes, venus faire une balade ou les boutiques, nombreuses et achalandées.

IMG_5679

Moi je me pose près du Skatepark et regarde les dizaines de jeunes ou très jeunes, de toutes les origines sociales, se mélanger sur les ondulations en béton de l'édifice aux tailles généreuses et aux formes assez diversifiées pour proposer un spectacle intéressant.

IMG_5717

IMG_5739

 

Je m'allonge à l'ombre d'un palmier et essaye de rattraper un peu mon retard d'écriture jusqu'à ce que ma tablette fasse un caprice et ne veuille continuer à obtempérer. Je retourne à la photographie des athlètes se dépensant sans compter sous mes yeux.

IMG_5725

Quelques-uns ont de vraies aptitudes et font vraiment le spectacle pour les dizaines de spectateurs rassemblés sur le bord du Skatepark. Je me fais une séance en noir et blanc puis file marcher un peu le long des boutiques.

IMG_5753

Je retourne pour le coucher de soleil près du Skatepark qui sera évacué manu militari, comme écrit sur le tableau des règles d'utilisation de ce dernier, par deux police women stationnées sur la plage et ayant attendu que l'astre solaire touche l'horizon de l'océan Pacifique pour commencer leur évacuation.

IMG_5729

Je repars ensuite à pied sur Venice Bd pour choper un bus 33 pour rejoindre l'appartement de mon couchsurfer. Ce bus est gratuit car la machine à billets ne marche plus. J'arrive donc vers 20h chez Rocky et l'appelle pour qu'il vienne m'ouvrir.

Il m'accueille en sa demeure, me propose à boire et on discute un peu de mon périple. Je suis content de me poser un peu, les derniers pas avec le poids des sacs sur le dos a été terrible et ce sont mes hanches qui commençaient à s'enflammer.

Il a déjà dîné mais me propose de m'amener jusqu'à un restaurant jamaïcain tout proche où je pourrais me sustenter. Le restaurant fait simplement à emporter. Je prends un genre d'empanada au boeuf que je déguste le temps que soit préparé mon poulet à la sauce caramel.

Je déguste mon plat une fois revenu à la maison et rencontre Matthew, un New Yorkais couchsurfer de Rocky ce soir. On discute tous les trois et je finis par me mettre sur le canapé pour dormir un peu avant minuit.

23 septembre 2016

Dernier jour à Los Angeles, visite de la ville en transports en commun

Vendredi 23 Septembre :

Je suis debout assez tôt, vers 7h, et file me doucher avant que tout le monde soit levé. Je traîne un peu à rédiger le blog et à regarder un peu les itinéraires en bus dans Downtown Los Angeles pour voir comment je vais visiter aujourd'hui.

Je m'arrête dans une boutique US Donuts pour le petit déjeuner. J'en prends deux frais et un thé et quelques donut holes - les trous des donuts - pour plus tard. Je monte à l'arrêt de métro aérien tout proche et achète une Tap card chargée pour la journée, à 7$, pour des trajets illimités dans les transports de L.A..

Je me rends d'abord dans Hollywood et tombe directement sur la Walk of Fame, la portion d'Hollywood boulevard où sont les étoiles incrustées dans le trottoir, mettant à l'honneur des stars, du passé et du présent, du cinéma, de la musique ou de la télévision.

IMG_5791

IMG_5797

J'en repère quelques unes en m'y baladant. Je passe devant le théâtre chinois, magnifique, et fais un tour dans un "mall", centre commercial, dans lequel une passerelle ouvre la vue sur la colline qui porte la fameuse enseigne aux lettres blanches.

IMG_5810

Une fois visité un peu le quartier, je décide de reprendre le métro pour Downtown Los Angeles, direction Chinatown, où je descends. Je m'attendais à un quartier effervescent comme à Kuala Lumpur ou New York, mais il n'en est rien. Quelques boutiques et restaurants ça et là. Je m'arrête dans une sorte de cantine et prends deux "buns" - beignets farcis cuits à la vapeur - pareils aux banh bao du Vietnam que j'adore et une boule au sésame.

IMG_5817

Je grignote ça en me rapprochant à pied du quartier d'affaires. Je m'avance un peu avec un bus et erre dans ces rues toutes perpendiculaires, entre le quartier des bijoutiers, celui des théâtres, le marché Central Market. Rocky m'avait prévenu, c'est très bobo ce marché. Ce sont en fait tous les cravatés du quartier des affaires sur la colline qui descendent déjeuner sur le pouce dans un des multiples petits restaurants présents dans cette halle.

  IMG_5835    IMG_5838

Je continue à pied de visiter pour apercevoir le bâtiment futuriste du Walt Disney Concert Hall, descends à nouveau de la colline par le Grand Park au bout duquel est dressé le City Hall, la Mairie, comme un grand clocher.

Je traverse le Pueblo de Los Angeles, un quartier mexicain où il y a un petit marché et un peu d'animation. C'est juste à côté de la gare de la ville, Union Station, qu'on a vu cent fois dans les séries télévisées ou les films, avec ses fauteuils en bois et cuir pour attendre les trains, des plafonds hauts et une lumière tamisée.

IMG_5815

De là je reprends un métro pour Long Beach, au sud de Los Angeles où je me balade un peu près de la marina. Ici moins d'agitation et une impression de paix dans des aménagements paysagers bien réalisés.
Je repars dans l'autre sens et rejoins Culver City. Je m'arrête faire quelques courses dans un supermarché bio, Sprouts, pour ramener quelques denrées en France et pour grignoter en vol.

Lorsque j'arrive Rocky n'est pas encore rentré. Pendant que j'attends son retour je me mets à discuter avec un monsieur indien, de Mumbai, qui me raconte un peu son histoire et avec qui j'aborde tout un tas de sujets. Une belle rencontre.

C'est finalement Matthew qui me fait rentrer. Rocky arrive un peu plus tard avec un ami à lui. C'est un gars qui parle bien français et qui a vécu un an et demi en France, dans des squats, pour aider à rédiger sa thèse en science politique.

Lorsque plus tard il s'en va, on décide d'aller tous les trois au In & Out burger au coin de la rue pour un dîner tardif. Ce sera mon dernier burger qui s'avère pas mal du tout. Le milkshake est épais et fait avec de la vraie glace.

Au retour je ne traîne pas trop car demain il me faudra être d'attaque pour ce trajet retour.

25 septembre 2016

Retour au pays...

Samedi 24 et dimanche 25 Septembre :

Lever vers 7h. Je suis rapidement prêt à partir, le sac est fait. J'attends plus que Rocky qui s'occupe de nous appeler un vtc Uber pour nous prendre dans sa rue et nous amener à l'aéroport.
Rocky règle la course depuis son mobile, 13$, je lui en donne la moitié. Pratique Uber à L.A., et puis nous sommes largement en avance pour nos vols respectifs. Je salue mon hôte et le remercie pour tout.

Comme j'ai fait mon check-in on Line j'ai droit à une file d'attente sans personne alors que les autres sont pleines. J'ai une grosse demi heure avant d'embarquer. Je traîne dans le zone duty free et achète un coussin tour de cou pour dormir dans l'avion.

J'entends même mon nom pour l'embarquement qui était déjà presque fini, j'étais pas limite mais presque. Pour ce vol en A320-200, j'avais choisi un siège en hublot pour pouvoir profiter du paysage visité pendant dix jours depuis le ciel. Je revois avec plaisir les canyons et les méandres de la rivière Colorado.

IMG_5921

Vol plus court qu'à l'aller, environ 5h30, pendant lequel je regarde une paire de films et le début d'un très bon documentaire sur Bob Marley datant de 2012. J'y apprends plein de choses que je ne savais pas à propos de l'artiste.

Atterrissage correct à Montréal et escale de trois heures. J'entends de nouveau mon nom au micro car ils ont eu la bonne idée de changer de porte d'embarquement entre le moment où j'ai consulté le tableau et le début de l'embarquement.

Je m'installe en couloir, au milieu de l'avion, un 767-300 ER rénové et finis de regarder mon documentaire le temps qu'on nous serve à dîner. C'est simple et pas mauvais, un peu moins complet que chez Emirates mais ça cale bien.

J'essaye ensuite de dormir un peu puisque nous volons de nuit pour au moins quatre heures sur les six et demi. Je n'arrive pas à grand chose si ce n'est à peine plus que sommeiller. Atterrissage vers 10h15 à Lyon.

Comme d'habitude le passage à la police de frontière est un peu long car il n'y a que trois postes d'ouverts. Les bagages idem, systématiquement plus long qu'ailleurs, je sais pas comment ils se débrouillent.

Je monte ensuite dans une navette et fais un tour pour rien avec d'autres passagers car ce n'était pas la navette des parkings. Je retrouve enfin ma voiture, m'installe et galère deux minutes pour reprendre l'habitude de la boîte manuelle après dix jours de boîte automatique. Je fais le plein puis attaque l'autoroute pour retourner vers la Lozère.

Je fais une pause après deux heures de route à Costaros car je commence à piquer un peu du nez. Je bois un coup et prends un expresso et discute un peu avec la patronne de mon voyage. Elle est étonnée du prix du billet et me dit qu'elle rêve d'y aller.
J'arrive un peu après 15h à Montrodat, défais mon sac et puis me fais deux heures et demie de sieste pour essayer de régler un peu l'horloge biologique.

Voilà pour cette fois, merci pour ceux qui sont assidus et qui m'ont suivi tout le long malgré mon retard dans l'écriture cette fois.